1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Genre et développement

Childcare Service Expansion in Chile and Mexico: For Women or Children or Both?



Au cours des dernières années, plusieurs pays à revenu intermédiaire, dont le Chili, le Mexique et l’Uruguay, ont étendu les services d’accueil et d’éducation de la petite enfance. Cette expansion des services est qualitativement différente des programmes de transferts sociaux sous condition, qui se sont multipliés dans la région. Les intellectuelles féministes ont eu tendance à porter un regard critique sur ces programmes, craignant que les conditions auxquelles le versement d’allocations est soumis ne renforcent les rôles traditionnellement assignés aux hommes et aux femmes et n’alourdissent encore la charge de travail totale des femmes pauvres, sans guère améliorer leur sécurité économique à long terme. Les services de garderie, en revanche, visent explicitement (ou favorisent implicitement) la marchandisation du travail féminin et la défamilialisation de la garde des enfants. Le peu d’attention aux évolutions dans ce domaine l donne l’impression (certainement involontaire) que la politique sociale latino-américaine suit immuablement son cours familialiste, alors que les tendances nationales et régionales présentent probablement plus de variété.

Les auteurs s’intéressent aux efforts récents d’expansion des services d’accueil et d’éducation de la petite enfance (jusqu’à trois ans) au Chili et au Mexique. Bien que le faible taux d’activité des femmes et le bien-être des enfants préoccupent la classe politique des deux pays depuis peu, leur façon de concevoir l’expansion des services est assez différente. Dans les grandes lignes, le Programme fédéral mexicain de garderie pour les mères qui travaillent subventionne les services de garderie offerts par les communautés et les particuliers à domicile pour favoriser l’emploi des mères à faible revenu sans poursuivre explicitement des objectifs pédagogiques. Il cible les femmes pauvres (plutôt que les enfants).

Si le gouvernement chilien a résolument encouragé l’emploi des femmes et considère que l’expansion des services de garderie est cruciale pour la réalisation de cet objectif, elle n’occupe qu’une place secondaire dans les objectifs du programme “Chile Crece Contigo” (Le Chili grandit avec toi). La composante crèche de ce programme a au contraire été présentée comme une stratégie visant à investir dans les capacités et à égaliser les chances des enfants issus de familles économiquement faibles. Le titre fait écho à des discours bien connus sur l’Etat, investisseur social. Ce sont les enfants (plutôt que les femmes) qui sont les principaux bénéficiaires du programme et qui se sont vu accorder le droit à la crèche et une place dans un jardin d’enfants.

En comparant les deux programmes, les auteurs montrent que leurs différences de conception ont des effets importants sur les perspectives que les programmes peuvent ouvrir aux femmes et aux enfants des familles économiquement faibles et sur les chances d’atténuer ou de creuser ainsi les inégalités entre les sexes et entre les classes. Comme les deux programmes sont assez récents, les auteurs ne pouvaient procéder ici à une évaluation en bonne et due forme. Ils se sont intéressés plutôt à la conception des programmes, aux hypothèses sur lesquelles ils reposent quant à l’organisation de l’accueil, au pouvoir qu’ont ces programmes de réduire les inégalités entre les sexes et entre les couches sociales et aux limites qu’ils présentent en la matière.

Enfin, les auteurs avancent quelques hypothèses sur les raisons pour lesquelles les deux pays ont pu faire des choix aussi différents pour résoudre des problèmes semblables. Ils estiment que plusieurs facteurs conjugués—les institutions qui leur ont été léguées, le cadre général de la politique sociale et des considérations politiques—ont fait pencher les gouvernements vers telle ou telle prestation et opter pour des politiques différentes pour atteindre des objectifs semblables.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 16 Jun 2010
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1994-8026
    From: UNRISD