1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme Area: Technology and Society

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication et les personnels des médias (Draft)



Cette étude a été menée dans un contexte caractérisé par un développement fulgurant des médias et une utilisation de plus en plus marquée par l'industrie de la presse des systèmes de communication par ordinateur. La croissance des technologies et services issus des avancées de l'informatique, de la microélectronique et des systèmes de télécommunication, l'impérieuse nécessité pour les entreprises de relever les défis de la productivité et de l'efficience professionnelle, ont amené le monde du travail en général et celui de la presse en particulier à engager d'importants programmes d'informatisation de leur outil professionnel.

Ce rapport présente l'utilisation des systèmes de communication médiatisée par ordinateur (SCMO) par un échantillon d’entreprises sénégalaises. Elle inclut également un autre outil symbolisant le développement de la communication interpersonnelle: le téléphone portable. Elle rend compte aussi, de façon succincte, des besoins de formation provoqués par l’adoption des NTIC.

L’étude offre un panorama des NTIC auxquelles ont accès ces entreprises sénégalaises. Elle décrit l'utilisation qui en est faite. Pour chacune, les avantages et les inconvénients ont été identifiés et nommés, et les résultats de cette utilisation ont été précisés.

L’étude s’inscrit dans le cadre théorique et global de l’informatisation du travail humain et, plus spécifiquement, du processus de production et de diffusion des informations par les moyens de communication de masse. La définition de ce cadre conceptuel et théorique s’intéresse aussi à la problématique de l’appropriation des NTIC. Pour comprendre cette problématique, il importe d’étudier comment les producteurs de technologies s’efforcent, en fonction de leurs propres objectifs, d’agir sur les représentations des utilisateurs de manière à orienter les usages de la technologie. Ces usages se construisent par interaction entre une logique d’offre et une logique d’utilisation. Cette interaction permet de ne pas survaloriser les mécanismes économiques et de prendre en compte les dimensions politique et symbolique des usages.

Les processus d’appropriation des NTIC par leurs utilisateurs et les effets d’une offre incertaine (car en constante évolution) doivent être pris en compte. Il en est de même des capacités d’adaptation et d’ajustement d’usagers qui découvrent progressivement ces technologies.

Ce rapport tente de rendre compte de cette interrelation en montrant en quoi l’introduction des NTIC dans les médias sénégalais a affecté ou non la pratique des professionnels. Ce faisant, l’étude vise à mieux comprendre leur impact.

Pour lire ce rapport, veuillez choisir une des options à droite.