1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme Area: Technology and Society (2000 - 2009)

The Senegal country study Conference

Date: 16 - 17 Jul 2001



Cette réunion marque l’aboutissement d’un programme de recherches entamé depuis près de deux années. Ce programme de l’UNRISD a offert à une dizaine de chercheurs d’horizons disciplinaires divers, l’opportunité de réfléchir sur le rôle des NTIC dans le développement du Sénégal ainsi que sur les défis et les enjeux liés au développement de ces technologies.

L’atelier des 16 et 17 juillet a regroupé une quarantaine des chercheurs, des professionnels de la communication, des décideurs, des représentants du secteur privé et de la société civile, pour leur présenter les resultats du programme de recherches.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Abdoulaye Baldé, Secrétaire général de la Présidence de la République. Dans son allocution d’ouverture de l’atelier, Baldé, remercié l’UNRISD d’avoir pris l’initiative d’étudier le rôle joué par les NTIC dans le développement économique et social du Sénégal et surtout d’avoir laissé aux chercheurs une grande liberté dans la détermination des thèmes d’études ainsi que dans leur traitement.

Baldé a souligné que les travaux de haute facture qui ont été réalisés par l’équipe de chercheurs traduisent la qualité de l’expertise locale en même temps qu’ils confortent les autorités nationales dans l’idée selon laquelle la prise en charge des questions qui interpellent le continent relève de la responsabilité des Africains eux-mêmes. Au terme de son intervention, Baldé a réaffirmé l’intérêt que le gouvernement accorde aux travaux de cet atelier qui permettront de poser les jalons d’une utilisation plus sociale et plus équitable des nouvelles technologies dans le développement des pays africains.

Dans son discours de bienvenue, Thandika Mkandawire a précisé que le choix fait par l’UNRISD d’étudier l’incidence des nouvelles technologies sur le développement social au Sénégal se justifiait par l’esprit d’ouverture manifesté aussi bien par le gouvernement que par la société dans son ensemble face à ces nouvelles technologies. Conformément à ses options de base, l’UNRISD a misé sur la compétence et le savoir-faire des chercheurs sénégalais. Les résultats obtenus vont au-delà de toutes les espérances. En effet, la diversité des questions examinées dans le cadre du programme de recherches est impressionnante et les problématiques sont analysées noté que le thème des NTIC et le développement social constitue un champs d’investigation jusque-là peu exploré. La nouveauté de ce thème confère un caractère pionnier aux travaux entrepris par l’équipe sénégalaise.

Pour conclure son propos, Mkandawire a adressé ses remerciements au Secrétaire général de la Présidence de la République du Sénégal, au Gouvernement du Royaume des Pays-Bas pour le soutien financier apporté au projet, au Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) pour son appui à l’organisation de l’atelier ainsi qu’à Momar-Coumba Diop, qui a assuré la coordination du programme de recherches.

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux de l’atelier se sont déroulés sous forme de séances plénières consacrées à la présentation des rapports par les chercheurs. Ces exposés ont été suivis par l’intervention des commentateurs, puis par un débat général.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le rapport complet de la conférence.