1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back to Publication

Égalité des sexes: En quête de justice dans un monde d'inégalités (rapport)


Extrait du Chapitre 4 - Consolider les acquis des femmes: Diversifier les moyens d’action

Les chapitres précédents ont montré que les mesures néolibérales et la mondialisation avaient des effets contradictoires sur la qualité de vie des individus. Les règles qui gouvernent actuellement la libéralisation soustraient de plus en plus le capital à la législation et aux contraintes nationales, ce qui a des conséquences opposées sur l’accroissement de la productivité et les niveaux de vie. Certes, la concurrence peut stimuler la productivité mais cela n’est pas garanti car, fortes de leur plus grand pouvoir de négociation, les entreprises ont la possibilité de réduire leurs coûts en s’appuyant sur une maind’oeuvre bon marché plutôt que d’innover. En outre, le secteur public est parfois moins apte à gérer le processus de croissance et de développement. Les femmes bénéficient peut-être de nouveaux débouchés professionnels mais elles se heurtent à un environnement macroéconomique plus instable qu’auparavant, sans pouvoir compter sur une protection sociale adéquate. Comment les écarts entre les conditions d’existence des femmes et des hommes ont-ils évolué à l’ère de la libéralisation et de la croissance tournée vers l’extérieur? Les pays à croissance rapide ont-ils mieux réussi que les autres à combler ces écarts?

Pour répondre à ces questions, il faut mesurer et comparer le bien-être des femmes et des hommes. La méthode qui consiste à calculer le revenu moyen est insatisfaisante car elle prend en général le ménage comme unité d’analyse, l’hypothèse étant que les ressources y sont également réparties entre hommes et femmes; elle ne permet donc pas de voir comment évolue l’accès des femmes au revenu du ménage. D’un autre côté, les agrégats macroéconomiques tels que le produit intérieur brut (PIB) par habitant n’englobent pas le travail non rémunéré, qui est en grande partie assumé par les femmes. Et de toute façon, la notion de bien-être est trop vaste pour n’être mesurée qu’en fonction de critères monétaires. Toutes ces considérations ont amené les chercheurs à conceptualiser autrement le bien-être des femmes et des hommes.

Pour ouvrir le fichier PDF ou le reçevoir par e-mail, choisissez une option à droite.