1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back to Publication

Égalité des sexes: En quête de justice dans un monde d'inégalités (rapport)


Extrait du Chapitre 9 – Les femmes dans la fonction publique: Une progression constante

Une résolution du Programme d’action de Beijing qui s’est traduite par des progrès notables est celle qui facilite l’accès des femmes à des postes politiques. Même si les gouvernements y ont répondu de manière inégale et s’il reste encore bien du chemin à parcourir, l’arrivée d’un plus grand nombre de femmes dans des fonctions représentatives n’en est pas moins un succès qu’il convient de célébrer comme une contribution au renforcement de la démocratie dans le monde.

Même si la proportion moyenne de femmes dans les assemblées nationales n’est passée de 9 pour cent en 1995 qu’à près de 16 pour cent en 2004, c’est-à-dire à un niveau très en dessous de la parité préconisée à Beijing, 16 pays ont réussi à intégrer au moins 30 pour cent de femmes dans leur parlement national (tableau 9.1). En 2003, le Rwanda détenait le record mondial, les femmes représentant plus de la moitié de ses parlementaires, soit une proportion supérieure à celle du pays de l’OCDE où elle est la plus élevée. La même année, la Finlande a confié le mandat présidentiel (chef de l’État) et celui de premier ministre (chef du gouvernement) à deux femmes, une autre “première” pour des élues politiques. Cependant, ces succès restent exceptionnels. Faute de mesures correctives en faveur des femmes (action positive) pour encourager les candidatures féminines, le nombre de femmes sur la scène politique mondiale reste faible et n’augmente que péniblement au rythme de 0,5 pour cent par an.

Vous pouvez ouvrir le fichier PDF, ou le recevoir par e-mail, en choisissant une des options, à droite.