1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back to Publication

Égalité des sexes: En quête de justice dans un monde d'inégalités (rapport)


Extrait du Chapitre 13 – L’impact des conflits sur les femmes

Dix ans après la Conférence de Beijing, le monde est encore secoué par une épidémie de violence armée, puisqu’il est le théâtre de 19 conflits majeurs, auxquels s’ajoutent, beaucoup plus nombreux encore, des affrontements de moindre ampleur en divers points du globe. Même si les grands conflits sont aujourd’hui nettement moins répandus que pendant la majeure partie de la période écoulée depuis la fin de la Guerre froide, la diminution des confrontations et autres hostilités armées, que l’on avait espérée dans un accès d’optimisme au début des années 1990, ne s’est jamais vraiment réalisée. Quelques guerres ont pris fin, certes, mais bon nombre se poursuivent et la nouvelle situation créée aussi bien par les attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis que par la “guerre contre le terrorisme” qui a suivi, semble exposer le monde, davantage que par le passé, au déclenchement imprévisible de violences armées. D’où la plus grande difficulté de remédier aux causes des conflits ainsi qu’à leurs conséquences sur la vie des populations en général et notamment sur celle des femmes.

Avec la fin de la Guerre froide, on a vu se développer des violences armées d’un genre inédit, pratiquées sur de nouveaux terrains. Certains conflits ou certains affrontements politiques violents, qui se nourrissaient autrefois de la compétition mondiale entre les deux superpuissances en quête d’alliances stratégiques, ont trouvé une conclusion négociée. Cependant, le relâchement des contrôles mis en place pendant le long face-à-face des superpuissances a favorisé le déclenchement de nouvelles guerres. Tel fut le cas dans l’ex-Yougoslavie. Plusieurs conflits en cours—Cachemire, Soudan, République démocratique du Congo (RDC)—sont des avatars de la période postcoloniale, qui se poursuivent sous des formes nouvelles. D’autres découlent d’affrontements internes ayant pour enjeu des territoires ou des ressources et opposant des clans locaux ou des leaders ethniques, comme au Burundi, en Somalie et en Indonésie; ou bien ce sont des insurrections armées contre l’État, avec des phases de recrudescence et d’accalmie, mais auxquelles il n’est pas d’issue en vue, comme à Sri Lanka, en Tchétchénie et en Colombie.

Vous pouvez ouvrir le fichier PDF, ou le recevoir par e-mail, en choisissant une des options, à droite.