1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Politique sociale et développement

Targeting and Universalism in Poverty Reduction



Pendant une grande partie de son histoire, la politique sociale a dû choisir quel serait le principe qui régirait essentiellement la protection sociale et se déterminer soit pour “l’universalisme”, soit pour la sélectivité par le “ciblage”. Lorsqu’elle opte pour l’universalisme, la population entière a un droit fondamental aux avantages sociaux et en bénéficie, alors que le ciblage consiste à limiter le nombre des bénéficiaires à ceux qui le “méritent vraiment” en fixant des conditions de ressources. Cependant, il n’est guère de politiques qui soient purement universelles ou purement fondées sur le ciblage; elles se situent généralement quelque part entre les deux extrémités de ce continuum et sont souvent hybrides, mais leur emplacement sur ce continuum peut être déterminant pour les chances des individus dans l’existence et marquer profondément l’ordre social.

Ce document se compose de deux parties. Dans la première partie, Thandika Mkandawire traite des forces qui incitent les pays en développement à appliquer des politiques sociales sélectives plutôt qu’universelles pour lutter contre la pauvreté sur leur territoire. Dans la deuxième partie, dans laquelle il passe en revue les enseignements de ces politiques, il considère les difficultés administratives liées au ciblage dans les pays pauvres, l’économie politique sur laquelle reposent ces choix politiques, et les conséquences de ces choix sur les incitations auxquelles répondent les individus. Thandika Mkandawire accorde une attention toute particulière au rapport coût-efficacité parce que c’est le principal argument avancé en faveur de la sélectivité par ceux qui la préconisent dans la lutte contre la pauvreté.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 31 Dec 2005
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1020-8208
    From: UNRISD