1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Démocratie, gouvernance et conditions de vie

Efficiency, Accountability and Implementation: Public Sector Reform in East and Southern Africa



Cinq questions essentielles pour une réforme du secteur public en Afrique orientale et australe et correspondant à sa mission déclarée sont abordées dans ce rapport:
    • L’importance du secteur de la fonction publique a-t-elle évolué depuis le milieu des années 1980?
    • Les politiques du gouvernement ont-elles ciblé davantage des activités “de base”, telles que la santé et l’éducation, durant cette période?
    • Le niveau réel des salaires a-t-il changé?
    • La responsabilité s’est-elle améliorée?
    • Qui soutient les réformes et qui s’y oppose?
      L’étude englobe—à des degrés divers—l’Afrique du Sud, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, l’Ouganda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Elle se fonde sur la documentation disponible, des entretiens, des documents de fonctionnaires directement impliqués dans la réforme, ainsi que sur les recherches que j’ai entreprises sur l’Ouganda et la Tanzanie. Elle se concentre sur la réforme de la fonction publique, bien que certains aspects d’une réforme du gouvernement local soient envisagés. Les analyses tiennent compte à la fois des acteurs internes et externes.

      Les efforts de réforme dans la région ont jusqu’à présent produit des résultats inégaux. Les niveaux de l’emploi et de la consommation publique ont connu une tendance à la baisse dans toute la région, bien qu’elle soit loin d’être uniforme. La diminution des salaires réels dans la fonction publique a pu être freinée, et les salaires ont même augmenté dans certains pays. Une plus grande part des dépenses publiques est aujourd’hui consacrée aux salaires, mais cela pourrait avoir des effets négatifs sur l’efficacité générale, car les dépenses non salariales demeurent considérablement sous-financées. Les dépenses en matière de santé et d’éducation par habitant ont augmenté en termes réels dans certains pays, mais pas dans tous. L’évolution des dépenses militaires est, elle aussi, variable. L’évaluation du degré de responsabilité, par le biais de contrats axés sur les résultats, de Chartes des citoyens, de mécanismes de réclamation publique, ainsi que de sondages sur la distribution des services, est proposée sur une base sélective. Il est trop tôt pour juger des résultats réels, mais ceux-ci dépendent autant de facteurs politiques que de dispositions administratives. Le soutien aux réformes demeure tout à fait mitigé, ce qui est compréhensible dans le cas de réformes qui produisent des bénéfices variables, incertains ou inégalement répartis.

      Ce qui précède a différentes implications. Premièrement, les réductions du secteur public et des fonctions administratives, fiscalement motivées, sont allées trop loin et n’ont pas débouché sur une efficacité générale plus importante, ni sur une amélioration de la responsabilité. Deuxiè-mement, trop peu d’attention a été consacrée à la dynamique politique de la réforme. La résistance aux réformes n’est pas entièrement due à l’intérêt personnel bien enraciné des élites au pouvoir. Elle provient également du fait que les résultats des réformes ont été médiocres, voire négatifs. Troisièmement, les donateurs sont profondément engagés dans les réformes (du fait des conditions qu’ils posent, de leur financement et de leurs conseils techniques), mais leurs antécédents laissent entendre qu’ils n’ont pas de connaissances privilégiées sur la façon de résoudre les problèmes de fonctionnement du secteur public dans la région. Cela entraîne une dernière implication: l’absence d’attention et de compréhension de la “base” du secteur public. En vue d’une plus grande efficacité et d’une plus grande responsabilité, une meilleure compré-hension des interactions entre les organismes du gouvernement à divers niveaux, ainsi qu’entre les groupes urbains, villageois et communautaires, est particulièrement recommandable.
      • Publication and ordering details
      • Pub. Date: 1 Feb 2001
        Pub. Place: Geneva
        ISSN: 1020-8186
        From: UNRISD