1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Démocratie, gouvernance et conditions de vie

Economic Policy Making and Parliamentary Accountability in Hungary



Cette étude d’Attila Ágh, Gabriella Ilonszki et András Lánczi porte sur le processus de démocratisation de la Hongrie et sur l’équilibre délicat à trouver entre l’élaboration de la politique économique et la responsabilité parlementaire. Les auteurs s’interrogent sur les défis que pose l’adhésion du pays à l’Union européenne (UE) et sur les perspectives nouvelles qu’elle ouvre.

Si, dans la première partie, ils exposent à grands traits ces problèmes en les plaçant dans un cadre théorique et un contexte social, ils proposent, dans la deuxième partie, une analyse plus concrète et empirique de ces questions. L’étude de cas du Parlement hongrois est présentée comme une critique à deux dimensions, qui traite, tout d’abord, du fonctionnement interne, c’est-à-dire des activités des parlementaires dans les diverses factions partisanes et commissions, et ensuite, de l’environnement institutionnel du Parlement ou des relations avec les institutions économiques, d’une part, et le gouvernement, de l’autre.

Il est difficile de comprendre l’évolution de la Hongrie si l’on ne définit pas et n’explique pas bien la consolidation démocratique qui s’est produite relativement tôt dans ce pays. Cette évolution est aussi liée à l’influence du double impératif de mondialisation et d’européanisation. Ces deux enjeux amènent à s’interroger sur la tension supposée entre technocratie et démocratie, la définition des politiques et les considérations politiques, et sur la nature du processus de parlementarisation de l’Europe centrale en général et de la Hongrie en particulier.

L’adhésion à l’UE oblige la Hongrie à régler l’élaboration de ses politiques et son efficacité sur de nouvelles normes et change les critères et l’exercice même de la responsabilité parlementaire au point de les rendre méconnaissables. Rétrospectivement, on peut donc voir dans la première décennie de démocratisation un prélude à l’européanisation et à l’entrée dans l’UE.

Attila Ágh et Gabriella Ilonszki sont tous deux à l’Université des sciences économiques et de l’administration publique de Budapest, Hongrie, où Attila Ágh est professeur et chef du Département des sciences politiques et Gabriella Ilonszki, chef de projet sur les élites parlementaires au vingtième siècle. András Lánczi est chef du Département des sciences politiques de l’Université Corvinus de Budapest.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 1 Dec 2005
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1020-8186
    From: UNRISD