1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme Area: Environment, Sustainable Development and Social Change

Forêts, politique forestière et gestion des ressources naturelles en Guinée



Parmi les problèmes graves rencontrés pour la préservation de l’environnement dans les pays en voie de développement, celui de la déforestation a pris des proportions sans cesse croissantes. Les aspects techniques de ce processus et des remèdes que l’on peut y apporter ont été longuement étudiés. De nombreux points concernant la dimension économique de la déforestation et des actions de reforestation ont également été analysés en profondeur.

Par contre, les dynamismes sociaux qui interviennent dans ce domaine, tant pour expliquer la déforestation que pour identifier les forces propres à soutenir les efforts de reforestation, sont encore trop souvent pris en compte de manière sommaire, sur la base d’informations incomplètes ou partiellement caduques.

L’UNRISD a entrepris un programme de recherche spécifiquement centré sur le thème des dynamismes sociaux de la déforestation tant en Asie qu’en Amérique Latine et en Afrique. Pour ce dernier continent, il était utile de porter un effort d’analyse particulier sur les pays francophones, non seulement parce qu’ils représentent une part importante des pays de la partie Ouest et Centre de l’Afrique, mais aussi parce que leur histoire coloniale et post-coloniale fait apparaître des particularités dans le rôle et le pouvoir des différents acteurs socio-politiques, dans l’organisation économique, la législation et l’organisation des acteurs, particularités qui ont nécessairement influencé les relations entre les acteurs, l’attitude de chacun face à la forêt et aux ressources naturelles en général.

Le présent document rend ainsi compte de l’analyse conduite en Guinée sur la réorientation de la politique forestière et sur la place désormais faite à la participation des populations dans l’approche que met en oeuvre l’Etat en matière de forêt. Il analyse les changements profonds introduits dans l’approche des pouvoirs publics en matière de forêt. Cette approche nouvelle vise non seulement à développer l’optique aménagement et gestion de la forêt mais aussi à restituer aux populations les responsabilités qui sont les siennes.

Le document expose en premier lieu cette nouvelle approche et ses fondements ainsi que des projets qui ont été mis en oeuvre pour la concrétiser en adoptant des démarches variables, adaptées aux particularités des zones et des problèmes.

Le texte vise ensuite à dégager les obstacles importants qui sont à surmonter pour éliminer ou limiter les impacts négatifs des processus actuels tant au niveau des comportements des acteurs que du cadre juridique et institutionnel ou encore des moyens disponibles. Il s’intéresse en particulier aux pesanteurs à surmonter dans l’organisation des services forestiers et à l’enjeu pour les populations, de retrouver de nouvelles bases et de nouvelles formes d’organisation collective à la base, adaptées aux données actuelles des problèmes à résoudre.

Il constitue ainsi une base précise pour la discussion. L’approche par la gestion des terroirs permet-elle de traiter les différentes difficultés rencontrées? Suffit-il de changer de politique forestière? Quelles sont les conditions réelles pour que tous les acteurs sociaux puissent exercer effectivement leurs responsabilités dans la gestion des ressources naturelles?
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 1 Jan 1996
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1012-6511
    From: UNRISD