1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Société civile et mouvements sociaux

The Agrarian Question, Access to Land, and Peasant Responses in Sub-Saharan Africa



L’Afrique subsaharienne se caractérise par des régimes fonciers et des systèmes d’organisation sociale aux fins de production uniques qui ont de profondes implications conceptuelles et soulèvent des questions fascinantes sur les changements agraires dans la sous-région. Archie Mafeje montre dans cette étude qu’ils se sont perdus pour la plupart dans le fatras des théories eurocentriques et des tendances universalistes. Pourtant, une étude approfondie des systèmes agraires en Afrique révèle que plus d’une voie mène au développement agricole et social des campagnes, ce qui, de l’avis d’Archie Mafeje, revêt une importance particulière eu égard à la “mono-économie” venue d’Occident et aux forces de mondialisation ou d’homogénéisation qui s’exercent dans un monde unipolaire. La diversité, dit-il, est non seulement un impératif indispensable à la démocratisation de l’ordre mondial mais aussi enrichissante à long terme.

Archie Mafeje traite ici de cinq grandes questions. Premièrement, il interroge les concepts et notions eurocentriques existantes sur l’occupation des terres en Afrique subsaharienne. Deuxièmement, il cherche à rétablir l’authenticité des régimes fonciers et systèmes africains d’organisation sociale aux fins de production en les examinant de l’intérieur, ce qui l’amène à étudier les attitudes africaines face à l’acquisition, l’emploi et la gestion de la terre à des fins de production et de reproduction sociale. Troisièmement, il décrit la façon dont les producteurs africains se sont adaptés aux conditions économiques changeantes, en particulier à l’introduction du système capitaliste et au marché des produits agricoles. Il en arrive ainsi à examiner les constructions théoriques, qui sont principalement l’œuvre de tenants de l’eurocentrisme, élaborées pour caractériser ces adaptations ou réponses, ainsi que les prédispositions politiques auxquelles elles ont donné naissance. Quatrièmement, il tente de clarifier quelques-unes des questions conceptuelles qui se posent afin de mieux discerner certains des processus sous-jacents et d’expliquer ainsi pourquoi les paysans africains, en particulier, ont eu un comportement imprévisible, même pour leurs gouvernements. Enfin, il évalue les chances d’une véritable révolution agraire en Afrique subsaharienne.

Archie Mafeje traite du concept de “propriété” foncière en Afrique subsaharienne. Le concept est étranger au droit coutumier africain: la propriété est détenue et transmise par des lignages ou groupes de descendants unilinéaires. La jurisprudence africaine reconnaît des droits de possession tenant à un établissement antérieur et à l’appartenance à des groupes sociaux donnés, des droits d’usage dépendants du travail social, et des droits d’échanges sociaux mis en évidence par des droits de retour implicites. Lorsque des gouvernements africains ont tenté d’introduire un statut individuel d’occupation des terres, ils se sont souvent heurtés à la résistance de la population.

Selon l’auteur, la baisse de la productivité agricole en Afrique ne vient pas de l’inaccessibilité ni d’une occupation individuelle des terres. Il l’attribue plutôt à la dégradation des sols, due en grande partie à des techniques de production inadaptées. L’Afrique devra s’industrialiser d’urgence, non seulement pour survivre économiquement, mais aussi pour répondre aux impératifs techniques et scientifiques indispensables à son développement agricole. Archie Mafeje estime que la tâche des planificateurs et décideurs africains consiste dans l’immédiat à veiller à ce que, dans un avenir prévisible, l’agriculture puisse nourrir une population africaine en augmentation rapide. Il souligne l’importance d’une démocratie sociale, condition nécessaire au développement équitable de l’Afrique.

Archie Mafeje est professeur principal de recherche au African Renaissance Center de l’Université d’Afrique du Sud.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 1 May 2003
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1020-8178
    From: UNRISD