1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Démocratie, gouvernance et conditions de vie

Ethnic Structure, Inequality and Governance in the Public Sector in Switzerland



La Suisse est l’un des rares pays multilingues d’Europe qui n’ait pas de difficultés politiques avec ses minorités linguistiques. Pourtant, il serait fondamentalement faux de penser à la Suisse comme un pays sans conflit historique. La Suisse moderne n’est pas faite d’une seule ethnie homogène mais de divers groupes ethniques qui parlent des langues différentes et ont des religions différentes. Comme dans d’autres pays, l’édification de la nation, l’industrialisation, l’urbanisation et la modernisation se sont accompagnées de conflits de société.

Cependant, depuis 150 ans, la Suisse a eu la chance de trouver les moyens politiques de faire régner la bonne entente entre ses diverses cultures. Cette concorde a reposé essentiellement sur deux concepts. Premièrement, la Suisse a renoncé à l’idée de former un Etat-nation culturellement homogène. Depuis ses débuts, la Suisse moderne est, au contraire, une nation multiculturelle “artificielle”, dont l’existence ne tient qu’à la volonté politique de ses habitants, aux cultures différentes. Deuxièmement, elle a su se doter d’un type de démocratie qui favorise et pratique le partage du pouvoir politique entre les divers groupes culturels. Les résultats ont été l’intégration sociale et politique, le règlement pacifique des conflits par la négociation, et un consensus national chez une population autrefois morcelée et hétérogène.

Cette étude repose sur des travaux à la fois qualitatifs et quantitatifs. Si l’analyse des institutions, complétée par l’analyse des clivages de Seymour Lipset et Stein Rokkan, est principalement qualitative et s’appuie sur des recherches antérieures effectuées par Wolf Linder, les effets des mécanismes institutionnels sur la représentation de la minorité et sur l’égalité sont démontrés empiriquement à l’aide de données quantitatives. L’étude commence par une description des structures ethniques et des clivages en Suisse et de leur évolution. Elle donne ensuite une vue d’ensemble du système politique suisse et des éléments d’intégration politique qui tiennent aux institutions. Enfin, les auteurs traitent de la portée et des limites de ces mécanismes en analysant leurs effets sur la représentation de la minorité et sur l’égalité.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 1 Jan 2006
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1020-8186
    From: UNRISD