1963-2013 - 50 years of Research for Social Change

  • 0
  • 0

Back | Programme: Technologie, entreprise et société

Enjeux et rôle des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans les mutations urbaines: Le cas de Touba (Sénégal)



La confrérie mouride est un mouvement socio-religieux migrant qui a pris une envergure nationale, puis internationale, en intégrant les interstices d’une économie mondiale dont on dit pourtant qu’elle est globalisante et dominatrice. Les Mourides s’inscrivent dans une logique de participation active à la mondialisation sur la vague de laquelle ils surfent. Mais cette logique inclut aussi un enfermement du symbole, dans un souci contradictoire mais nécessaire de recentrer la spiritualité et le sacré pour mieux les diffuser.

Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) constituent, d’une part, un instrument d’intégration de la ville-territoire qu’est Touba au reste du pays et, d’autre part, le levier de son internationalisation qui est une composante de son autonomisation. L’importance prise par les NTIC dans la capitale des Mourides et au sein de la confrérie en fait un analyseur des mutations sociales au Sénégal et permet de saisir les contours d'un projet culturel à la fois endogène et universaliste.

La révolution des NTIC peut permettre, a priori, de sortir d'une logique mondiale inégalitaire. D’autant plus que leur coût diminue sans cesse au moment où leur importance stratégique et sociale augmente au Sénégal. Les Mourides se les approprient de manière singulière en les instrumentalisant dans leur fonctionnement et dans la promotion de leur message religieux. La photographie, la radio, la télévision, le téléphone, et Internet transportent les symboles partout dans le monde et permettent de construire et de diffuser les codes d’une identité socio-religieuse éprise de reconnaissance.

Dans ce contexte, deux groupes mourides tirent le mieux leur épingle du jeu. Il s’agit de celui des commerçants, dont les ressources entretiennent partiellement la classe maraboutique et qui utilise les NTIC, le téléphone surtout, mais de plus en plus l’informatique et Internet pour améliorer ses activités. Le monde de l’information et de la communication contribue à leur faire prendre conscience de leur force mais également à diversifier leurs sources de revenus. Les nouveaux riches de ce groupe sont ceux qui ont profité de l’explosion du téléphone portable et des importations de produits informatiques et électroniques.

L’autre groupe mouride qui se renouvelle sous l’effet de l’internationalisation et de l’adoption des NTIC est constitué par les associations religieuses (dahira), qui développent désormais une vision transnationale et universaliste. Les dirigeants de ces associations ont compris l’enjeu de la diffusion du message de Cheikh Ahmadou Bamba dans un monde d’enracinement et de rencontre où chacun apporte son savoir. Internet devient, après les milieux ruraux, les milieux urbains et les espaces internationaux, le nouveau territoire dont les Mourides tirent profit, en les marquant par leur idéologie et leurs pratiques. Ce rapport indique que la production scientifique les concernant est réinterprétée afin d’être rendue disponible sur les sites Web dont certains développent des liens.

L’appropriation des NTIC par les Mourides contribue surtout à faire de Touba, leur ville "idéale", leur nécropole-ville de pèlerinage, leur ville-marché, un pôle des télécommunications qui influe de plus en plus sur les enjeux nationaux et internationaux.

Cheikh Gueye est Chargé des politiques urbaines au Secrétariat exécutif à la coordination de Enda-Tiers monde, Dakar, Sénégal.
  • Publication and ordering details
  • Pub. Date: 1 May 2003
    Pub. Place: Geneva
    ISSN: 1020-8216
    From: UNRISD